Mauléon, tour à tour nommée, Mauléon, puis « Châtillon-Sur-Sèvre » puis à nouveau Mauléon, cette Petite Cité de Caractère® et à la fois Village Etape, a déjà plus de 1000 ans d’Histoire. Marquée par les Guerres de Religion puis les Guerres de Vendée, cette capitale de la Vendée Militaire s’est reconstruite peu à peu avec notamment l’essor industriel de la cité autour du cuir et des chaussures.

Mauléon, une histoire qui remonte au XIème siècle

La création de la cité de Mauléon remonterait à l’époque romane, avec une première agglomération fondée autour de la motte féodale et de l’église Sainte-Melaine. Fief des Mauléon, grands seigneurs poitevins du XIè au XIIIè siècles, la ville recèle une histoire ancienne. Bâtie sur un éperon rocheux dominant la vallée de l’Ouin, la ville de Mauléon s’est développée à partir du XIème siècle, autour du château et de l’abbaye. L’Abbaye de la Trinité rayonna sur de nombreuses paroisses dans le Poitou et en Anjou. Au Moyen Âge, on enseignait déjà dans le monastère. Plusieurs découvertes témoignent, et notamment celle du dolmen de Château-Gaillard, que Mauléon fut habitée dès les âges préhistoriques. Le site des roches gravées des Vaux à Saint-Aubin-de-Baugigné abrite un ensemble exceptionnel de plusieurs dizaines de roches qui portent les gravures de personnages, d’animaux, et de divers symboles, réalisées depuis l’Âge du bronze (-2200 à -800 av J.C.). Onze de ces pierres sont abritées au Musée du Brham à Mauléon.

Découvrir le circuit découverte de Mauléon

Visiter le Musée du Brham à Mauléon

Mauléon, capitale de la Vendée Militaire

Sa position stratégique avec sa proximité de la voie romaine de Poitiers à Nantes, l’importance de son abbaye, font qu’elle a été très mal menée pendant les guerres de religion et plus tard les guerres de Vendée. En 1642, Richelieu ordonne même la destruction des tours et des remparts.

En 1793, pendant les Guerres de Vendée, ce sont les troupes de Westermann qui entraînent la destruction d’une partie de la ville et des édifices religieux. C’est du Bocage Bressuirais qu’est partie, en août 1792, la première révolte vendéenne pour la liberté religieuse et l’égalité entre paysans et bourgeois.  « L’armée de sabots » ne prendra le dessus sur les armées de la République qu’à la mi-avril 1793 et Mauléon, appelée en ce temps-là, « Châtillon-sur-Sèvre », deviendra la capitale de la « Vendée Militaire ».

Sur le Mont Gaillard, un monument a été érigé en 1993 pour commémorer ces évènements. Depuis cette colline, vous avez une vue imprenable sur la vieille ville de Mauléon. Une grande croix de pierre s’élève à cet endroit ainsi qu’une statue de Vendéen tournée vers la ville. Henri de la Rochejaquelein, généralissime de l’armée vendéenne à 21 ans, est sans doute, avec Louis-Marie de Lescure, le plus célèbre des généraux vendéens du Bocage. Aux paysans qui lui ont proposé de prendre leur tête, il dira : « Si j’avance, suivez-moi ! Si je recule, tuez-moi ! Si je meurs, vengez-moi ! ». Il aurait prononcé ces mots devant 2 000 soldats dans la cour du château de la Durbelière. Une statue en son honneur fut érigée en 1895, en mémoire de ce héros des contre-révolutionnaires tué à Cholet à 22 ans.

Rencontrer un habitant pour connaître le passé historique du Bocage Bressuirais

Mauléon, ancienne cité castrale devenue Cité du Cuir

Au XIXè siècle, Mauléon connait une période de reconstruction et de grande prospérité commerciale et industrielle. L’abbaye et l’église de la Trinité sont reconstruites, le bourg s’agrandit et occupe une position stratégique entre l’Anjou et le Poitou. Un champ de foire est aménagé aux abords de la nouvelle abbaye. Au cours des deux derniers siècles, la Ville de Mauléon a connu l’essor, puis le déclin industriel, racontant ainsi une histoire autour du travail du cuir.

En parallèle de la tannerie, de nombreuses entreprises vont se développer sur le territoire en étroite collaboration avec le tissu industriel de la région (sur les départements du Maine et Loire, de la Vendée, des Deux-Sèvres et de la Loire-Atlantique). Ainsi les XIXe et XXe seront pour cette région à l'ouest de la France, l'existence d'un véritable pôle industriel autour du travail du cuir et de la fabrication de chaussures. Le Mauléonais comptera deux tanneries, six usines de chaussures, deux ganteries, et deux entreprises de confection de vêtements. Le magasin de vêtements de cuir, « Les CUIRS GUIGNARDS » existe à Mauléon depuis 1955.

En 1915, c'est l'année de construction de « La Villa Bleue » demeure du maitre tanneur, Théophile Baudry, sur l'emplacement de l'ancien logement patronal. Aujourd'hui, cette magnifique demeure est une chambre d'hôte.

Découvrir le circuit découverte de Mauléon, avec l’ancien quartier de tannerie :le quartier Saint-Jouin de Mauléon.

Mauléon, Petite Cité de Caractère  et Village Etape

Depuis le 12 janvier 2017, la ville de Mauléon a décroché le label Petite Cité de Caractère®. La première ville en Bocage Bressuirais à obtenir ce titre : les bocains sont fiers ! Elle a obtenu également le label « Village étapes » en 2016. Porte d’entrée de la Nouvelle Aquitaine, Mauléon bénéficie du nouvel axe routier de la 2x2 voies qui relie Nantes à Bressuire via Cholet, qui la met à une heure de la mer et à 20 minutes du Puy du Fou®.

Actuellement, on distingue encore les remparts de cette cité fortifiée ainsi que la porte monumentale du XVè qui donne sur l’ancien Palais de Justice, situé au cœur de l’enceinte de l’ancien château détruit. Depuis les remparts, vous aurez une vue panoramique exceptionnelle sur la Vallée de l’Ouin. Au cœur de la vallée, le parc de la Mignauderie  offre une promenade au fil de l’eau, dans un parc aménagé au XIXè dans le style de parcs paysagers à l’« anglaise ». Rachetée comme bien national après la Révolution, l’ancienne abbaye de La Trinité abrite aujourd’hui l’Hôtel de Ville de Mauléon.

Découvrir les sites historiques liés aux Guerres de Vendée en Bocage Bressuirais.


Bon à savoir : marché de Mauléon le vendredi matin